... Eté 2017 !

Retour hystérique

L'enfance

L'Inconnu Festival naît en 2003 à l'université Denis Diderot – Paris 7 . C'est déjà un bébé vif et curieux, qui s'intéresse avant tout au court-métrage indépendant. C'est cet amour de l'indépendance qui s'exprime, quand, à seulement cinq ans, l'Inconnu quitte le giron familial pour aller vivre chez des copains : la Filmothèque du quartier latin et le cinéma La clef - Images d'ailleurs. L'année suivante, il a une grande idée : il décide de faire une belle fête, et organise pour la première fois de son histoire une remise de prix ainsi qu'un buffet.

La puberté

Apparemment, l'Inconnu boit trop de champagne en 2008, puisqu'il ne se réveille qu'en 2010. Mais cette pause lui permet de sortir de sa chrysalide riche de nouvelles transformations. Il se pose à la Péniche Cinéma, où les festivaliers sont invités à assister entre les projections à une exposition de travaux d’étudiants de l’École Nationale d’Art Paris-Cergy, à rêver avec un conteur professionnel, ou à écouter un concert du groupe Freaky Frog. L’événement est même l'objet d'un reportage télévisé de la chaîne MCE.
Une année, une innovation : c'est fort de cette idée que la 8ème édition décide de créer le Concours 48h. Les participants ont 48 heures pour écrire, réaliser, monter et acheminer un film à partir de plusieurs contraintes tirées au sort. La curiosité sans bornes du festival n'arrive plus à se contenir aux films autoproduits, et la sélection est ouverte à tous depuis cette année.

La maturité

L’édition 2012 a lieu en mai 2012 au Cinéma Chaplin (Ex-Saint-Lambert). Le public, encore une fois au rendez-vous, investit la salle en nombre pour une expérience enrichissante, surprenante et divertissante. La sélection brasse un large éventail de genres, de la fiction sociale à la science-fiction, en passant par l'animation ou la comédie. À son image, les spectateurs viennent d'horizons divers : personnes de tous âges, étudiants, riverains, habitués ou novices.
Pour son dixième anniversaire, l'Inconnu a décidé de nouer des partenariats audacieux, de se lancer à la conquête d'internet et d'incorporer un concours amateur à ses projections.

Quelques chiffres :

11 ans
80 films reçus en 2008, 330 en 2012, 800 en 2014
du 27 au 30 avril 2014
0€ : le prix de l'entrée

Take me to the English version, please !